Sunday, June 23, 2024

Football – Les Toa Aito en confiance pour la coupe des nations océanienne

SOURCE: Original article published here.

Tahiti le 7 juin 2024 – La sélection tahitienne de football s’envole samedi pour Fidji où elle disputera la phase de groupe de la Coupe des nations OFC (Océanie Football Confédération) du 15 au 21 juin. Le groupe est serein à l’image de son entraîneur Samuel Garcia et croit fortement en ses chances d’aller loin dans le tournoi et de rejoindre le Vanuatu où auront lieu les demi-finales et la finale de l’épreuve les 26 et 29 juin.
La onzième édition de la Coupe des nations de l’OFC (qui a changé d’appellation au fil du temps) débute le 14 juin à Port-Vila au Vanuatu avec le groupe A et le 15 juin à Suva aux Fidji pour le groupe B au sein duquel figure Tahiti. Huit pays devaient participer au tournoi mais ils ne sont plus que sept compte tenu du forfait mercredi de la sélection calédonienne qui n’a pas pu se préparer dans de bonnes conditions en raison de la situation qui reste tendue en Nouvelle-Calédonie. L’objectif de la sélection tahitienne est de décrocher l’une des deux premières places de son groupe pour rejoindre Port-Vila où auront lieu les demi-finales et la finale. Tahiti, la seule nation lauréate en 2012 à Honiara au Salomon de la Coupe des nations de la zone océanienne hors l’Australie qui évolue maintenant dans la confédération asiatique et la Nouvelle-Zélande avait ainsi eu l’immense privilège de participer à la Coupe des Confédérations au Brésil en 2013 pour y rencontrer des grandes nations de football et jouer notamment contre l’Espagne dans le mythique Maracana de Rio de Janeiro. L’épreuve n’est plus qualificative pour des échéances internationales désormais mais elle reste particulièrement motivante pour les pays océaniens et pour l’aura footballistique qu’elle dégage au niveau continental. La sélection tahitienne disposera quasiment de tous ses meilleurs joueurs et pourtant ce ne fut pas simple de les avoir à disposition comme le souligne Samuel Garcia l’entraîneur des Toa Aito : ’’La Coupe des nations n’est plus qualificative pour d’autres compétitions internationales mais elle reste importante car elle réunit les huit équipes qui vont disputer les éliminatoires de la Coupe du monde de la zone Océanie qui vont démarrer au mois d’octobre et elle va permettre de nous situer par rapport au niveau de nos adversaires, même si on les connait bien pour les avoir côtoyés en novembre aux Jeux du Pacifique. Et puis tenter de gagner un trophée continental, c’est toujours très motivant. Je dispose quasiment de tous les joueurs que je souhaitais retenir mais ça n’a pas été simple par rapport à la disponibilité des congés. Nous évoluons dans un monde sportif amateur et à partir du moment où les joueurs qui travaillent pour la majorité sont sollicités régulièrement à l’international, ça devient difficile de les avoir à disposition pour toutes les échéances et ce n’est par particulier au football. Il y a une réflexion à mener qui doit dépasser le cadre des fédérations et engendrer une prise conscience du Pays car nos jeunes représentent le fenua à l’international’’. Il est vrai que l’élite du football tahitien enchaîne les déplacements internationaux avec les Jeux du Pacifique en novembre 2023, l’actuelle Coupe des nations de l’OFC et le programme va rester dense puisque les éliminatoires de la Coupe du monde 2026 vont démarre en octobre prochain pour la zone océanienne et se dérouleront en plusieurs phases.


 
Un groupe jeune au potentiel intéressant
 
Tahiti avait croisé la route de Fidji en match de poule aux Jeux du Pacifique 2023, les deux équipes se quittant sur un nul vierge (0-0). Eliminés de la course aux demi-finales, les Tahitiens avaient tout de même pris la 5è place du tournoi en battant (3-0) les Papous en match de classement. On peut donc considérer que les Toa Aito ont toutes leurs chances de rejoindre le dernier carré à Port-Vila même si les équipes ont évolué dans leur effectif depuis novembre dernier ce qui est le cas de Tahiti, Samuel Garcia remodelant son groupe par petites touche. A l’exception de Roo Tehau de Vénus qui revient de blessure et des absents qui n’ont pu prendre de congés, Samuel Garcia dispose de l’effectif qu’il souhaitait et il se montre confiant dans le potentiel de son groupe : ‘’La préparation a démarré tardivement car on a dû composer avec la Ligue des clubs champions OFC et la fin de la Coupe de Polynésie et laisser les joueurs concernés à disposition de leur club, mais tout le groupe est bien physiquement. On va participer à la Coupe des nations pour faire un résultat. Je pense que l’on a le potentiel pour viser les demi-finales dans un premier temps. Je dispose d’un groupe qui a beaucoup de qualités avec un bon équilibre entre les lignes et qui devrait être solide dans les phases défensives. On a mis un projet de jeu en place qui devrait mettre en valeur les qualités spécifiques des joueurs. Je suis optimiste pour rentrer dans le dernier carré mais ce serait bien qu’on décroche la première place du groupe pour éviter en demi-finale l’ogre néo-zélandais qui devrait finir premier dans l’autre groupe et qui s’impose comme le grand favori de l’épreuve. Auckland a remporté la Ligue des clubs champions sans avoir aucun joueur qui joue en sélection nationale et ça situe le niveau de la sélection néo-zélandaise’’. Le groupe tahitien est jeune puisqu’à l’exception des deux trentenaires Alvin Tehau et Teave Teamotuaitau, tous les autres sélectionnés ont moins de 26 ans mais la majorité ont déjà une bonne expérience des compétitions internationales. Tahiti pourra se mettre en confiance et en jambes le 15 juin au HFC Bank Stadium de Suva en débutant face à Samoa, le petit poucet du groupe B. Les Toa Aito devront ensuite se montrer convaincants contre les Papous et les Fidjiens pour confirmer leurs ambitions et honorer le football tahitien avec au minimum une place dans le dernier carré du tournoi..
Patrice Bastian             


La sélection
*Gardiens
François Decoret (Pirae), Teave Teamotuaitau (Tefana), Tevai Tamatai (Punaruu)
*Défenseurs
Matatia Paama (Pirae), Tanetoa Haumau (Pirae), Taumihau Tiatia (Pirae), Kevin Barbe (Vénus), Mauri Heitaa (Vénus), Pothin Poma (Dragon), Terai Aroita (Neuweg), Teva Lossec (USA)
*Milieux de terrain
Manuarii Chan (Vénus), Tauhiti Keck (Vénus), Nohoarii Cuneo (Vénus), Terai Bremond (Vénus), Alvin Tehau (Pirae), Frank Papaura (Pueu), Eddy Kaspard (Tefana), Mateo Degrumelle (Le Havre)
*Attaquants
Teaonui Tehau (Vénus), Roonui Tinirauarii (Dragon), Ariiura Labaste (Pirae)
 
 
 
Le programme
Phase de groupe
*Groupe A à Port-Vila (Vanuatu) du 14 au 20 juin
Vanuatu, Nouvelle-Zélande, Salomon
*Groupe B à Suva (Fidji) du 15 au 21 juin
Fidji, Tahiti, Papouasie Nouvelle-Guinée, Samoa du 15 au 21 juin
-15/06 (15 h 00) : Tahiti-Samoa
-18/06 (18 h 00) : Tahiti-Papouasie Nouvelle-Guinée
-21/06 (21 h 00) : Tahiti-Fidji
*Demi-finale à Port-Vila (Vanuatu) 26 juin
-1A/2B, 1B/2A
*Finale à Port-Vila (Vanuatu) 29 juin
NB : jours et heures de Tahiti
 
 
Le palmarès
*Coupe d’Océanie
-1973 : Nouvelle-Zélande
-1980 : Australie
*Coupe d’Océanie des nations
-1996 : Australie
-1998 : Nouvelle-Zélande
-2000 : Australie
-2002 : Nouvelle-Zélande
-2004 : Australie
*Coupe des nations de l’OFC
-2008 : Nouvelle-Zélande
-2012 : Tahiti
-2026 : Nouvelle-Zélande
-2020 : Annulée pour cause de pandémie


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

See Also

spot_imgspot_img